Cabecera Interior

• La carte montre un schéma du réseau de transport des lignes qui traversent et relient Irun, Hondarribia et Hendaye.

• 25.000 exemplaires ont été imprimés dont on pourra se munir dès à présent dans les offices de tourisme des trois villes et au SAC

 

portada movilidad 2

Les Mairies d’Irun, Hondarribia et Hendaye, par le biais du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi et en collaboration avec le Syndicat des Mobilités de la Communauté d’Agglomération Pays Basque, a lancé une édition limitée pour l’été de la nouvelle carte de mobilité transfrontalière qui informe les habitants et les visiteurs sur les moyens de déplacement piétonnier, cycliste y de transport en commun.

Il s’agit d’une carte dans les trois langues officielles qui montre un schéma du réseau de transport des lignes qui traversent et relient les villes d’Irun, Hondarribia et Hendaye, de même que celles qui partent en direction de Saint Jean de Luz et Saint Sébastien.

Dans la partie intérieure de la carte, on montre aussi un plan de rues qui retrace le périmètre compris entre les communes d’Irun, Hondarribia et Hendaye, et par proximité, la zone se trouvant entre le pont international et la zone industrielle des Joncaux dans le quartier de Béhobie.

« L’objectif de cette initiative est de rendre les déplacements plus faciles et de façon durable pour les per-sonnes qui vivent dans ce territoire et celles qui nous visitent », souligne Miguel Angel Paez, président du Comité de Direction du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi.

Une édition limitée pour l’été

En raison des changements prévus au mois de septembre prochain sur les lignes Hegobus, on a réalisé une première impression limitée de 25.000 exemplaires de la carte. Après la saison estivale, elle sera mise à jour et on en réimprimera un plus grand nombre.

Cette édtion limité de la carte se trouve dès à présent à disposition des résidents et des visiteurs dans les of-fices de tourisme d’Hendaye, d’Hondarribia (Arma Plaza et Matxin de Arzu) et d’Irun (Luis Mariano). Dans cette ville on pourra aussi s’en munir au Service d’Acceuil des Citoyens (rue San Marcial).

La carte pourra être également téléchargée dans sa version digitale à l’adresse URL suivante :

https://www.irunhondarribiahendaye.com/fr/destination-touristique/audiovisuels/mapas 

Méconnaissance de l’offre de mobilité transfrontalière

Les motifs de cette initiative proviennent des conclusions de l’étude « Transfermuga » menée par l’Euro-région Aquitaine-Euskadi-Navarre entre 2012 et 2014, qui démontrent que 90 % des déplacements entre Hendaye, Irun et Hondarribia se font en voiture. L’étude constate par ailleurs que la connaissance que la population a de l’offre de mobilité transfrontalière est assez réduite.

Précisons pour finir que la carte a été créée dans le cadre du projet EFA268/16 SMARTMOB, cofinancé à hauteur de 65 % par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) à travers le Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020).

Interreg-POCTEFA-SMARTMOB-PANTONE

• Carla Pires fera sa représentation le 18 à Hendaye en remplacement de C4 Trio

• La XIXème édition aura lieu le 16, le 17 et le 18 août

• Il y aura trois concerts gratuits organisés à Irun, à Hondarribia et à Hendaye

 

bidasoafolk2019

 

Les Mairies d’Irun, Hondarribia et Hendaye, par le biais du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi, ont organisé la 19ème édition du Bidasoa Folk. Le 16, le 17 et le 18 août, 3 concerts auront lieu à Hondarribia, Irun et Hendaye respectivement avec des groupes qui sont des références sur la scène Folk et la musique contemporaine. On pourra admirer des groupes venus des Canaries, du Portugal, d’Argentine et, bien sûr, du Pays Basque.

En représentation de la Mairie d’Irun, Miguel Angel Paez, a souligné que « nous organisons le Bidasoa Folk pour la dix-neuvième année consécutive, en affirmant notre positionnement pour la musique de qualité et la richesse culturelle, et en conservant toujours le caractère transfrontalier de ce festival ».

De son côté, en représentation de la Mairie d’Hondarribia, le Conseiller de Culture Juan Luis Silanes, a rappelé que, « en plein août, un vendredi, un samedi et un dimanche, les trois villes de la baie de Txingudi seront les meilleurs endroits pour écouter de la musique folk de très bonne qualité, qui émerveillerons sans doute autant nos concitoyens que tous ceux qui nous visitent ».

Christelle Cazalis, en représentation de la Mairie d’Hendaye, a ajouté que « nous devons tenir compte du fait que le Bidasoa Folk propose des concerts dotés d’une grande valeur culturelle, à une période idéale, et de façon gratuite. C’est une manière exceptionnelle de profiter de l’été autour de la Bidassoa ».

16 août – Pauline&Juliette à Hondarribia

Le festival commence le 16 août à Arma Plaza d’Hondarribia à 21h00 avec le concert de Pauline&Juliette. Deux jeunes chanteuses, Pauline Junquet âgée de 23 ans et originaire de Cambo-les-Bains, et Juliette Alfonso âgée de 19 ans et installée à Itxassou. Ce sont toutes deux des chanteuses et des musiciennes hors pair. Elles ont récolté un grand succès sur le territoire du Pays Basque et au-delà. Elles ont publié il y a peu leur premier album Hegaldaka avec le label Agorila qui inclut 11 chansons folk, basques en majorité, mais d’autres chansons aussi comme des reprises du grand artiste français, Francis Cabrel.

16 août – Cuarteto Karé à Hondarribia

Le 2ème concert aura lieu à Hondarribia également à Hondarribia à la fin du premier, vers 22h30.

Le groupe vocal masculin de Rosario évolue depuis 2010 sur les routes de la musique populaire. Karé donne la part belle à leurs voix avec des arrangements vocaux très travaillés, en mettant la parole en première ligne, c’est-à-dire l’émotion de l’interprétation du message poétique que l’on chante, avec seulement l’accompagnement d’une guitare.

Karé est composé par Diego Petrelli (1er Ténor, Guitare et Arrangements) Julian Cerdan (2ème Ténor), Gianni Lazzetta (Bariton) et Mauricio Cuesta (Basse). Pour le Bidasoa Folk ils auront des invités spéciaux tels que les musiciens Fran Lasuen, Antxon Sarasua et Josean Martin.

17 août – Pedro Guerra à Irun

La place San Juan d’Irun accueillera la scène de la deuxième journée du Bidasoa Folk. Le concert de Pedro Guerra commencera à 22h00, qui présentera ‘#golosinas2018’, l’un des albums les plus influents de la musique en espagnol des années 90.

C’est un disque qui fut toute une révolution pour la chanson d’auteur et qui avec le temps est devenu l’album de référence de toute une nouvelle génération d’auteurs-compositeurs-interprètes, certains d’entre eux ayant voulu rendre hommage à leur maître en unissant leurs voix à la sienne.

Golosinas est l’album avec lequel l’artiste Pedro Guerra a démarré sa carrière en solitaire en 1995. Un débit étincelant enregistré en direct pour ainsi recueillir la magie des nuits mythiques du café madrilène Libertad 8 où Pedro a peu à peu conquis son public grâce à la profondeur et la fraicheur de ses compositions.

18 août – Carla Pires à Hendaye

Le dernier jour à 22h30, Sokoburu accueillera la chantgeuse portugaise Carla Pires. Avec une aisance remarquable sur scène, Carla Pires a un talent inné pour gagner le cœur de son public. Ses concerts sont intenses, grâce à une interprétation saisissante et la passion qui se dégage des musiciens excellents qui l’accompagnent.

La chanteuse a déjà une carrière impressionnante avec près de 350 concerts organisés dans 21 pays des quatre continents, en passant par de nombreuses salles de spectacle emblématiques de grande renommée sur la scène mondiale.

Le Bidasoa Folk peut s’organiser grâce à la collaboration municipale transfrontalière qui permet de réunir les efforts pour attirer des groupes de qualité au niveau international, de proposer des concerts gratuits aux citoyens et d’avoir un agenda culturel intéressant pour l’attraction des visiteurs.

L’esprit du Bidasoa Folk

Fondé en 2001, l’idée originale de ce projet interculturel était d’organiser un festival transfrontalier de musique Folk en collaboration avec les mairies d’ Hondarribia, Irun et Hendaye par le biais du CONSORCIO TRANSFRONTALIER BIDASOA TXINGUDI.

Cette collaboration municipale dans le cadre de son organisation a permis de réunir tous les efforts pour présenter un festival de musique Folk de qualité avec des concerts gratuits et d’attirer ainsi un public des plus variés : des citoyens du territoire de la Bidassoa et ses visiteurs, des jeunes et des moins jeunes, des amateurs et des curieux...

Ce festival permet de promouvoir le territoire de Bidasoa-Txingudi comme un site d’intérêt culturel et touristique, et en même temps mettre en valeur la musique et les traditions de différents pays. Par ailleurs, la diversité culturelle et musicale de ce Festival permet de valoriser aussi la diversité culturelle de notre territoire de Bidasoa-Txingudi.

Réunir et réussir à ce que les citoyens se connaissent mieux dans ce territoire de Bidasoa-Txingudi à l’occasion de ce festival unique en son genre, c’est aussi l’une des raisons d’être du Bidasoa Folk.

Les œuvres peuvent être présentées jusqu’au 2 août inclus au siège du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi.

Le thème choisi cette année est la rencontre entre l’histoire et la nature dans ce territoire.

 

OBRA GANADORA

Œuvre du vainqueur en 2018

 

Le concours de peinture transfrontalier « Un pays au nom de fleuve » est organisé par les Mairies d’Irun, Hondarribia et Hendaye par le biais du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi depuis l’année 2016.

Rencontre entre l’histoire et la nature dans notre territoire

Le thème choisi cette année est la rencontre entre l’histoire et la nature dans le territoire de Bidasoa-Txingudi. Il s’agit de représenter un bâtiment ou tout autre élément historique dans un environnement naturel dans les limites territoriales d’Irun, Hondarribia et Hendaye.

A titre d’exemple, les œuvres pourraient montrer le Parador Charles Quint à Hondarribia avec des vues sur la baie de Txingudi, l’Ermitage de Saint Marcial à Irun dans son site montagneux, ou le Château Observatoire Abbadia dans les jardins de son domaine.

Parmi les œuvres présentées, un jury spécialisé sélectionnera la meilleure œuvre et les plus remarquables seront exposées au Centre d’Interprétation de la Bidassoa. De plus, un prix de 500 euros en liquide sera remis au vainqueur.

Mettre en valeur le milieu naturel et le patrimoine de la baie

L’un des objectifs du Concours est de mettre en valeur le milieu naturel et le patrimoine de la baie. Lors des éditions précédentes, les thèmes choisis ont été les ponts internationaux, les marais de Txingudi et les sentiers naturels.

Conditions pour participer au concours

Les personnes souhaitant participer devront être âgées de plus de 18 ans et ne pourront présenter qu’une seule œuvre.

Les œuvres peuvent être présentées jusqu’au 2 août inclus au siège du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi (Palais Ducoureau, rue d’Hendaye nº 8, Irun), du lundi au vendredi de 9h00 à 14h00 sauf ponts et jours fériés.

Les clauses du concours sont disponibles ici => TÉLÉCHARGER LES CLAUSES EN PDF

Pour plus d’informations, appeler le (0034) 943.50.96.00

Les clubs d'élite d'Irun, Hondarribia et Hendaye se sont impliqués dans cette rencontre qui a eu lieu à Ficoba

 

20190522 170800

 

Plus 500 écoliers âgés de 8 à 12 ans en provenance d'Irun, Hondarribia et Hendaye se sont divertis lors de la Fête du Sport célébrée le 22 mai à Ficoba. Il s'agit d'une rencontre organisée par les Mairies d'Irun, Hondarribia et Hendaye, par le biais du Consorcio Transfrontalier Bidasoa Txingudi.

Une après-midi pleine d'activités où ils ont pu découvrir diverses modalités sportives telles que le rugby, le tennis de table, les échecs ou le football entre autres, en plus de participer à des jeux, des gymkhanas, des chÂteaux gonflables ou à un concours de dessin.

De plus, un goûter leur a été distribué en milieu d'après-midi après le tirage au sort de divers cadeaux.

Lors de cette édition, les clubs sportifs de ce territoire se sont impliqué de façon toute particulière. Des joueurs d'élite sont venus à cette rencontre pour leur proposer des ateliers de découverte de leur sport et en participant au tirage au sort du matériel sportif offert.

Il sa'git concrètement du Real Union, du Lekaenea Tenis de Mesa, du Bidasoa XXI, de Marlaxka, de HS2 Surf Center, du Club de Tenis Badia de Txingudi, du Club de Rugby Txingudi, de Hondarribia Arraun Elkarte, du CD Bidasoa Irun et de la Real Sociedad Fundazioa.

Le Consorcio Transfrontalier Bidasoa Txingudi a fait un bilan très positif de l'évènement de cette année. Par ailleurs, les organisateurs se félicite de la haute participation des enfants d'Irun, Hondarribia et Hendaye et remercie les efforts et la collaboration entrepris par les établissements scolaires et les clubs sportifs.

Une rencontre pour partager avec le sport

Il s'agit d'une initiative ayant une vocation d'intégration transfrontalière et d'échange lingüistique. C'est-à-dire que les enfants des trois villes ont l'opportunité de se connaitre, de parler différentes langues par le biais du sport.

Il s'agit de la douxième édition de la fête du sport, une manifestation jouissant d'une grande participation qui est organisée depuis 2014 à Ficoba. La Diputación Foral de Gipuzkoa a par ailleurs aidé financièrement à cette Fête du Sport en plus des Mairies d'Irun, Hondarribia et Hendaye, et Alcampo et DEcathlon ont aussi apporté leur soutien en plus des clubs et des écoles.

 GRUPO FAMTRIP IRUN

 

Les Mairies d’Irun, Hondarribia et Hendaye, par le biais du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi ont organisé le 4 juin un itinéraire pour que les professionnels du secteur touristique local connaissent le passé romain d’Irun.

La visite a commencé à 10h00 au musée Oiasso. Après ce parcours, les personnes présentes se sont dirigées vers l’ermitage de Sainte Hélène pour ensuite partir vers les mines et les fours d’Irugurutzeta. Pour finir, elles sont retournées à Irun après ce qui a été un voyage vers le passé historique de la ville.

Cette initiative fait partie du programme de 3 Eductours qui sont organisés tout au long de l’année pour que les professionnels du tourisme puissent connaitre les sites existants dans notre territoire transfrontalier d’Irun, Hondarribia et Hendaye. Les participants étaient au nombre de 11 personnes au total.

Cet Eductour a été le deuxième. Le premier a eu lieu à Hendaye le 29 mars dernier et, à cette occasion, les personnes présentes ont suivi l’itinéraire du train touristique Ttipia d’Hendaye.