Cabecera Interior

• Après l’annulation de l’année dernière, la 20ème édition aura lieu le 20, le 21 et le 22 août

• Ce seront six concerts gratuits qui se feront à Irun, Hondarribia et Hendaye

 

Les communes d'Irun, Hondarribia et Hendaye, par le biais du Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi, ont organisé la 20e édition du Bidasoa Folk en collaboration avec la Diputacion Foral de Gipuzkoa. Suite à l'annulation de l'événement l'été dernier, l'organisation du Festival a travaillé cette année afin qu'il puisse se dérouler en toute sécurité, en respectant les indications et les mesures sanitaires à tout moment. Ainsi, les 20, 21 et 22 août à Hondarribia, Irun et Hendaye respectivement, il y aura six concerts avec des groupes qui sont une référence dans la scène musicale Folk et contemporaine, en provenance de Murcie, Castilla-Leon, Barcelone, Andalousie, Occitanie, Portugal et bien sûr, du Pays Basque. Cela a été annoncé ce matin lors d'une conférence de presse par les membres du comité de gestion du Consorcio Transfrontalier.

Au nom de la Mairie d'Irun, Miguel Angel Paez, a souligné qu'« après l'annulation de l'événement en 2020, nous revenons cette année avec plus d'enthousiasme que jamais. En respectant, bien entendu, toutes les mesures de sécurité, la reprise de l'organisation de ce festival suppose un engagement ferme pour une musique de qualité et la richesse culturelle, en ayant toujours comme objectif de valoriser le caractère transfrontalier de l'événement ».

De son côté, au nom de la Mairie de Hondarribia, Juan Luis Silanes, a assuré que « les trois villes de la baie hébergent de sites remarquables pour accueillir des concerts de ce type. La sélection des groupes a été faite dans le but de maintenir la qualité qui a toujours caractérisé Bidasoa Folk, et nous sommes sûrs que les performances raviront à la fois le public et les personnes qui nous visitent ces mois-ci ».

Richard Irazusta, au nom de la Mairie d'Hendaye, a ajouté que « tous les concerts sont gratuits et pour tous les âges. Nous voulons célébrer l'été et nous voulons le faire avec une musique qui transmette l'esprit de rencontre à l’image de notre territoire ».

 

BidasoaFolk 2021 BAJA

Un programme de qualité

Le Bidasoa Folk Festival s'est toujours caractérisé par une programmation de qualité, avec des musiciens prestigieux et hautement reconnus dans ce domaine musical. En ce sens on peut rappeler les performances d'artistes tels que Paco Ibañez, Kepa Junquera, Carlos Nuñez, Altan, Ruper Ordorika, Manuel Luna, Mikel Urdangarin, Mª Mar Bonet, Macka B & The Roots Ragga Band, Mayra Andrade, Joao Alfonso, Katia Guerreiro, Quimi Portet, Kalakan, Pedro Guerra, Carla Pires ou encore Sharon Shannon.

Dans cette 20ème Édition, le programme sera le suivant :

Le 20 août à Hondarribia :

– Euskal Barrokensemble

Le festival sera inauguré par Euskal Barrokensemble le 20 août dans les jardins de Kasino Zaharra à Hondarribia à 19h00.

Il s’agit d’une groupe de musique ancienne créé par Enrike Solinís à Bilbao en 2006, qui a réussi à se faire une place sur la scène internationale de la musique ancienne. Ses deux premiers CDs lui ont servi de tremplin pour se produire dans les plus grands théâtres et festivals tels que Vienna Konzerthaus, Stockholm Early Music Festival, Spring Festival Prague, Bilboko Musika-Música, Quincena Musical de Saint-Sébastien, Auditorio Nacional de Madrid, Bruges Konzertgebouw, Montreal Baroque ou le Festival de Musique Ancienne de Séville,

Les principales caractéristiques du groupe sont sa fraîcheur et sa proximité dans l'interprétation, laissant un espace important à l'improvisation et à la recréation de la musique d'époques très différentes, d'un point de vue clairement personnel.

– La Musgaña & Vanela Muela

Après le concert d’Euskal Barrokensemble, à 20h00 on aura sur la même scène la représentation du groupe La Musgaña & Vanela Muela, que présentera présente son nouvel album, intitulé "Raitán", un projet ambitieux et renouvelé avec lequel le prestigieux groupe folklorique revient au trio

Le projet musical lancé il y a 32 ans par Carlos Beceiro et Jaime Muñoz a évolué depuis un an et demi avec un nouveau direct, le résultat d’un pari pour l’inclusion dans le groupe de Luis Antonio Pedraza, l'un des musiciens de Zamora les plus en vue.

Le 21 août à Irun :

– Juan José Robles

La place Juncal d’Irun accueillera la scène de la deuxième journée du Bidasoa Folk. A 20h00 commencera le concert de Juan José Robles, musicien qui depuis l’enfance jouait dans des « rondallas » et des ensembles de musique traditionnelle dans sa ville natale, Alhama de Murcia.

Il est le cofondateur du groupe Malvariche et Mujeres con Raíz, et tout au long de sa carrière, il a fait partie de plusieurs autres groupes. Il a participé à la tournée d'adieu de Paco Muñoz (2017-2018), au SIMFÒNIC Pep Botifarra & Pau Chafer (2018), et il a collaboré dans plus de 30 albums.

Mandoline, luth, « bandurria », « octavillas », guitare sont les instruments caractéristiques de ce musicien d'Alhama, qui a créé un projet portant son propre nom.

– Alba Carmona

A 21h00 interviendra Alba Carmona, studieuse de la musique des racines, qui a évolué pendant des années entre les sons des différentes musiques populaires et la musique moderne. Elle est montée sur d'innombrables scènes avec des artistes comme Perico Sambeat, Carlos Saura, Chano Dominguez, Las Migas, Mauricio Sotelo.

18 ans d’expériences dans la musique, le passage du temps et les émotions de sa récente maternité ont provoqué chez elle le besoin de s'exprimer pour la première fois avec sa propre voix et de donner forme aux neuf chansons de son premier album, composé presque entièrement par elle

Le 22 août à Hendaye :

– Lambrusquera

A 21h00 au Fronton Gaztelu Zahar débutera le premier concert de cette journée avec Lambrusquera, un groupe polyphonique de chansons traditionnelles des Pyrénées y d’Occitanie.

– Cocanha

Le Festival sera clôturé à 22h00 par le groupe Cocanha, formée de trois voix féminines qui, ayant Toulouse comme point de rencontre et la langue occitane comme terrain de jeu vocal, font sonner les répertoires pyrénéens, gascons et languedociens.

Accompagnées de tambours, de cordes et de percussions corporelles, elles évoquent un son naturel, généreux et sincère.

 

BF rueda prensa

Mesures de sécurité et billeterie

Tous les concerts auront lieu en respectant à tout moment les mesures de sécurité. Ainsi, la capacité maximale à Hondarribia sera de 200 personnes, à Irun de 300 et à Hendaye de 400.

Les billets sont à retirer une demi-heure avant le début de chaque concert à l’entrée de chaque espace. Sur palce, un ticket numéroté leur sera remis et un/e ouvreur/se conduira le public vers leur siège dans la salle pour maintenir les distances de sécurité.

L’esprit du Bidasoa Folk

Fondé en 2001, l'idée originale de ce projet interculturel était d'organiser un festival de musique folk transfrontalier en collaboration avec les villes de Hondarribia, Irun et Hendaye par le biais du Consorcio Transfrontalier Bidasoa Txingudi.

Cette collaboration municipale dans le cadre de l'organisation a permis de réunir tous les efforts pour présenter un festival de musique folk de qualité, à travers des concerts gratuits, afin d'attirer des publics très variés : habitants de la Bidassoa et visiteurs, jeunes et moins jeunes, amateurs et curieux...

Ce festival permet au territoire Bidasoa-Txingudi de se développer en tant que centre d'intérêt culturel et touristique et, en même temps, de mettre en valeur la musique et les traditions de différents pays. De plus, la diversité culturelle et musicale de ce festival permet de mettre en avant la diversité culturelle du bassin de Bidasoa-Txingudi.

Rassembler et stimuler les échanges entre les citoyens de Bidasoa Txingudi lors de ce festival unique, c’est également l'une des raisons d'être de Bidasoa Folk.

SOURCE => www.irun.org

Hegobus

Hegobus, l'un des réseaux de transports collectifs de la Communauté d'Agglomération Pays Basque, renforce sa présence dans la ville cet été. La ligne transfrontalière, qui jusqu'à présent atteignait déjà le centre d'Irun jusqu'à Fermín Calbetón, est prolongée en été en créant une tête à Puiana et en traversant toute la ville.

"C'est une étape très importante pour renforcer le réseau de transports en commun à Irun dans une optique transfrontalière. Aux lignes urbaines et interurbaines qui traversent la ville, nous ajoutons un itinéraire Hegobus qui, bien que nous l'avions déjà, se développe maintenant pour cet été en desservant ainsi beaucoup plus de quartiers. Le bus arrive jusqu'à la plage et nous permet également de nous connecter avec d'autres lignes qui rejoignent d'autres villes d'Iparralde. C'est une autre façon de promouvoir l'utilisation des transports publics dans le cadre de notre engagement à voyager qui favorise une mobilité plus durable", a souligné l'Adjoint du Maire à la Mobilité, Borja Olazabal.

Le service (ligne 31) fonctionnera jusqu'au 29 août, date à partir de laquelle il reprendra son itinéraire habituel avec un itinéraire qui se termine à Fermín Calbetón. Ainsi, durant les mois de juillet et août, chaque jour un bus reliera Puiana à la plage d'Hendaye avec des arrêts intermédiaires (à l'aller et au retour). En direction de la plage, les arrêts à Irun se feront à Puiana, Monte Aldabe nº 13, Letxunborro-Gibanaka, calle Hondarribia-Croix-Rouge, Zubiaurre, Colón nº 43, Luis Mariano, Plaza San Juan, Avda Navarra nº 18, et Ficoba. Les arrêts à Hendaye se feront à Gare SNCF, Casa Esperanza, Ville, Belcénia, Cèdres, Tulipiers, Chèvrefeuilles, Eglise Ste-Anne, Les 2 Jumeaux, Galbarreta, Abbadia et EHPAD Zahar Etxea. En direction de Puiana, les arrêts seront équivalents en sens inverse. Consultez les horaires ci-dessous.

Le prix du billet est de 1 euro.

Hegobus est le nom sous lequel s'est fait connaître ce réseau de transport qui assure des dessertes urbaines vers Hendaye et Saint Jean de Luz, et des dessertes interurbaines qui relient les communes d'Hendaye, Biriatou, Urrugne, Ciboure, Saint Jean de Luz, Guéthary, Ahetze, Ascain, Sare et Saint Pée sur Nivelle. L'entrée d'Hégobus à Irun en 2016 a été une étape très importante dans la transformation des relations de part et d'autre de la Bidassoa. Rappelons qu'il existe également la ligne Hegobus nº 33 qui entre à Irun en reliant la Plage et Béhobie.

Toutes les informations sur les lignes sont disponibles sur le site www.hegobus.fr d'où vous pouvez télécharger les horaires et consulter les détails de tous ses services.

Télécharger la brochure de la ligne 31 d'Hegobus

• L’objectif de la convention est d’organiser des épreuves sportives transfrontalières.

• Les deux collectivités l’ont souscrite en 2008 pour la première fois.

7d62d8c9-f015-4228-b65b-45b7c82ddd2b

Le Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi, composé des municipalités d'Irun, Hondarribia et Hendaye, et la Diputacion Foral de Gipuzkoa ont renouvelé une nouvelle fois la convention de collaboration en matière sportive que les deux collectivités ont signé pour la première fois en 2008, tel que présenté à la conférence de presse tenue ce matin en présence de José Antonio Santano, maire d'Irun et président du Consorcio ; Txomin Sagarzazu, maire d’Hondarribia premier vice-présidents du Consorcio et Michelle Mounios Adurriaga, Adjointe à la Culture d’Hendaye ; et Harkaitz Millán, député de la Culture, de la Coopération, de la Jeunesse et des Sports de la Diputacion Foral de Gipuzkoa.

Il s'agit d'un accord renouvelé chaque année par le biais d’une annexe et dont l'objectif est la célébration d'événements sportifs à Irun, Hondarribia et Hendaye. Ainsi, le Consorcio s'engage à organiser des activités sportives transfrontalières, soit seul, soit en collaboration avec les Fédérations, sous forme de compétition ou d'activité récréative, mais aussi dans le volet de la formation ou de la vulgarisation.

La Diputacion Foral de Gipuzkoa fournira au Consorcio les moyens financiers adéquats pour l'exécution desdits événements.

« Grâce à cette convention, il existe plusieurs événements sportifs dans les trois villes qui, grâce à leur organisation chaque année, sont pleinement implantés dans ce territoire et ont une participation croissante. Je fais référence à la Fête du Sport Scolaire de Bidasoa-Txingudi, au Tour Cycliste de la Bidasoa, à la Txingudi Korrika ou à la Descente Internationale de la Bidassoa avec Palmes, entre autres, qui sont des initiatives qui ont été menées a terme et maintenues dans le temps grâce à cette collaboration », a expliqué José Antonio Santano, maire d'Irun et président du Consorcio transfrontalier Bidasoa-Txingudi.

En outre, grâce à cette convention, une assistance technique est également proposée aux clubs et aux sélections pour résoudre les problèmes qui se posent lors du lancement d'initiatives transfrontalières et pour soutenir les initiatives de participation de sélections de Txingudi à différents tournois.

Le député provincial de la Culture et des Sports, Harkaitz Millan, a expliqué que la signature de cette convention est due au fait que « le Consorcio Bidasoa-Txingudi fait un excellent travail, à travers le sport dans ce cas précis mais aussi dans d'autres domaines, en créant une communauté transfrontalière » et a souligné qu'Irun, Hondarribia et Hendaye sont « un exemple à suivre ».

IMG 6319

Service de conseil juridique pour les clubs sportifs

En plus de soutenir les événements sportifs transfrontaliers, le Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi, à travers sa Commission des Sports, et en collaboration avec la Diputacion Foral de Gipuzkoa, offre un service de conseil juridique aux clubs sportifs.

Ce service a pour objectif de répondre aux questions sur les problèmes transfrontaliers dans le domaine de la pratique sportive, de les analyser et d'aider à trouver des solutions dans les différentes disciplines sportives, parmi lesquelles se distinguent les rapports juridiques réalisés dans le domaine du football et du basket-ball.

En outre, le Rapport juridique sur les problèmes transfrontaliers dans le sport que le Consorcio a réalisé il y a dix ans a récemment été mis à jour, ce qui constitue un outil utile pour que les personnes et les organisations confrontées à de tels problèmes puissent les résoudre.

Le problème que le Rapport analyse est l'existence de nombreuses réglementations pour les sports fédératifs, amateurs ou récréatifs, qui contiennent des clauses et conditions qui, soit limitent (en établissant d'importants obstacles administratifs et bureaucratiques), soit empêchent directement la participation de ressortissants d'autres États membres de l’UE dans les championnats nationaux de sport amateur.

En d'autres termes, les règlements des fédérations font obstacle à la pratique d'une activité sportive en raison de la nationalité, notamment dans les sports amateurs et dans des disciplines telles que le basket-ball et le football.

Considérant qu'il s'agit d'un sujet de grand intérêt, le Consorcio travaille avec la Diputacion Foral de Gipuzkoa, collectivité compétente dans le domaine sportif, pour diffuser et socialiser cette information et ainsi promouvoir les fonctions éducatives, de santé publique, sociales, culturelles et ludiques du sport.

L'information a également été envoyée directement à 47 clubs de ce territoire de la Bidassoa et il est prévu de continuer à travailler avec différents organismes liées à cette question pour sa diffusion.

Historique de la convention

Avant la signature de la première convention de collaboration entre le Consorcio Bidasoa Txingudi et la Diputacion Foral de Gipuzkoa, ces deux collectivités travaillaient déjà, avec d'autres organisations partenaires, sur le projet EURO-RESEAU DU SPORT, initié en 2003.

L’EURO-RESEAU DU SPORT a fourni des conseils à l'Eurocité Basque Bayonne - Saint Sébastien pour le développement de l'espace sportif, à travers la réalisation de sessions de travail à destination des élus politiques et des cadres techniques, des conseils sur la collaboration sportive transfrontalière pour les clubs, des séminaires sur la coopération sportive, et pour l’organisation d'événements en collaboration avec le Consorcio Bidasoa-Txingudi et certains clubs.

Tout cela dans le but de favoriser les relations sportives et la collaboration entre clubs et organisations et de faciliter la pratique sportive au niveau transfrontalier en travaillant en réseau.

Le Consorcio Transfrontalier Bidasoa-Txingudi, par le biais de la Commission des Sports a mis à jour l’étude juridique sur les problématiques transfrontalières en matière de sport d’il y a 10 ans et qui constitue un instrument utile pour les personnes et les organisations pour résoudre les difficultés rencontrées.

La problématique analysée dans cette étude est celle de nombreux règlements régissant le sport amateur fédéral qui contiennent des clauses et des conditions limitatives, qui soit créent des obstacles administratifs et bureaucratiques importants, soit empêchent la participation des ressortissants d'autres États membres aux championnats nationaux de sport amateur.

En d’autres mots, les règlements des fédérations entravent la pratique du sport en raison de la nationalité, surtout de la pratique du sport amateur dans les disciplines telles que le basket ou le football.

Dans le cas de la pratique du football, on peut citer en exemple la longue liste de documents minimum exigée par la FIFA, et par conséquent par la Royale Fédération Espagnole de Football (RFEF) pour le traitement de l’inscription des mineurs non-résidents en Espagne (indépendamment du fait qu’ils aient la nationalité espagnole ou pas) dans les compétitions des clubs espagnols. Cette liste inclut, parmi d’autres documents, le contrat des géniteurs et l’attestation d’un soutien financier en Espagne, l’attestation de l’inscription dans un registre municipale de résidence en Espagne, le permis de travail...

Ceci pose un obstacle à l’intégration européenne par la pratique du sport et constitue, en plus, une atteinte aux droits fondamentaux de la citoyenneté européenne. Ce qui dans notre contexte transfrontalier, touche les personnes qui pratiquent un sport dans notre territoire.

Un instrument utile pour les personnes et les organisations

Cette étude juridique que l’on présente aujourd’hui est un outil utile pour aider à trouver des réponses et des solutions à ces personnes et ces organismes qui doivent affronter ce genre de problématiques transfrontalières pour la pratique d’un sport.

Le Consorcio, en collaboration avec la Députation Forale du Gipuzkoa, offre ce type de service juridique aux clubs sportifs depuis plus de 10 ans. Des études juridiques ont déjà été rédigées dans ce domaine pour Hondarribia Saskibaloi Elkartea au basket ou les Eglantins au football.

Conclusions de l’étude

Le rapport conclut, d’une part, que les fédérations doivent s’ajuster aux lois et aux traités inscrits dans la Constitution espagnole, sans exception, et que la pratique du sport dans les États Membres de l’Union européenne est régie par les lois et les traités internationaux ainsi que par les traités de l’Union européenne (TUE, TFUE, la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne) et par le Droit Communautaire.

Par conséquent, les personnes qui pratiquent le sport en tant qu’amateur ainsi que tous les évènements sportifs doivent se soumettre aux Principes, Droits et Déterminations des Traités de l’Union.

De ce fait, les Fédérations Sportives et les organes compétents doivent prendre conscience de l’espace communautaire, du processus d’intégration européen, de la constitution et la reconnaissance de la Citoyenneté européenne, des droits qui soutiennent les personnes appartenant à l’UE, et adapter, sur cette base, leurs règlements et construire un corpus juridique en matière sportive, qui soit congruent et qui respecte l'ordre juridique ainsi que les droits et les libertés des Citoyens Européens.

Vulgarisation de l’étude

Dans le but de diffuser et de vulgariser cette information, le Consorcio travaille en collaboration avec la Députation Forale du Gipuzkoa, autorité compétente dans ce domaine.

Cette étude a également été remise directement à 47 clubs du territoire, l’intention étant de poursuivre le travail de diffusion avec d’autres organismes concernés par cette matière.

Documents à télécharger :

Présentation de l'étude juridique

Analyse de l'étude juridique

COVID-19 : Qu'est-ce qui est autorisé de part et d'autre de la frontière de l'Eurorégion ?

Dernière actualisation au 19 mai 2021 sur le site web de l’Eurorégion :

Covid-19 : mise à jour le 19 mai

 Resumen-COVID-19-EURORREGION1905-fr